Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 jmd-blogapart

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

6 Octobre 2016 , Rédigé par jmd-blogapart Publié dans #Astro

 

Comment j'en suis arrivé la:
Ça fait un moment que je m'intéresse à la vision binoculaire.
Moins de fatigue oculaire les deux yeux ouverts, une visée intuitive, une mise en oeuvre rapide, sont autant d'arguments pour des jumelles sur une rotule, à comparer à la sortie du Dobson.
Surtout l'hiver, dans une région humide ou les créneaux de ciel pur sont rares, souvent brefs et qu'il ne faut pas les rater!
L'expérience des Canon IS 15x50 m'avait permis de vérifier que des optiques de qualité changeaient bien la donne sur le ciel.
L'expérience des 20x80 d'entrée de gamme m'avait montré qu'il fallait non seulement de la qualité optique mais aussi une mécanique parfaite, solide, fiable. Sinon... on peut mettre du verre Ohara, si les prismes se promènent... on verra de la bouillie.
Par ailleurs, en astronomie, les jumelles droites sont difficiles à utiliser dès qu'on dépasse 35 à 40° d'élévation: des renvois coudés sont vraiment indispensables. En tous cas pour mes vieilles vertèbres !

Donc, depuis deux ou trois ans je lis tout ce que les copains mettent en ligne sur leurs expériences binoculaires.

Jusqu'à récemment, il résultait de ces lectures que les modèles achromatiques ou les "semi apo" disponibles sur le marché, bien que relativement coûteux, avaient des limitations ennuyeuses.
Franges colorées très présentes sur les uns, collimation insuffisante pour dépasser 50 à 60 de grossissement sur tous les modèles "encore accessibles" à un amateur (j'exclus d'office les magnifiques fabrications japonaises, entre autres, réalisées à l'unité par des artisans de génie et totalement hors de prix).
J'étais donc, comme le clébard à l'arrêt, une patte en l'air et aux aguets. C'est encore une fois mon forum favori, webastro, et ses Webastrams totalement déraisonnables qui m'ont mis sur la piste, ici: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=111367
 

Alors ces Lunt ?

Ces Lunt 100mm, apochromatiques, avec renvois à 45° sont les clones exacts (produits par les mêmes personnes avec les mêmes matériaux, normes de fabrication et de contrôle) que les APM, elles sont distribuées par Markus Ludes de la Sté APM (Allemagne) qui est un garçon charmant, qui parle Anglais et semble d'un très grand sérieux.
Le logo Lunt Engeneering m'a juste permis de bénéficier d'un prix canon (il ne doit plus en rester beaucoup de dispo à ce jour, 2.250€ au lieu de 3k...).
Premier unboxing: les jumelles posées sur une vieille tête photo...

Premier unboxing: les jumelles posées sur une vieille tête photo...

Qu'ont elles de spécial ces jumelles ?
Et bien elles quelques caractéristiques qui en font un choix quasi évident:
  • Collimatées pour des grossissements jusquà 150 (avec des oculaires haut de gamme) !
  • Certifiées (avec fiche de contrôle de Wellenform) jusqu'à 100 car, en fonction des oculaires dont on les équipe le résultat est sujet à variations. Markus ne veut pas de "retours"!
  • Si elles ne sont pas absolument apochromatiques (un fin liseré jaune sur le limbe de la Lune reste perceptible avec les 20mm fournis), elles disposent cependant d'une excellente correction de la difraction colorée (pas de franges violettes). Rien à voir avec ce qu'on nomme souvent abusivement des semi apo, on est dans une autre catégorie.
  • Leur construction est irréprochable et "légère" avec à peine 6,5kgs, ce qui est peu vu le monstre qu'on tient dans les mains!
  • Elles peuvent être, à la demande, recontrôlées et recollimatées par wellenform, si on le jugeait nécessaire (les prismes disposent de cette possibilité, on ne joue pas que sur le positionnement des objectifs).
  • Malgré leur prix, elles restent, pour un produit de cette qualité, dans une gamme accessible.
Alors... j'ai voulu faire plaisir à mon ostéopathe, j'ai vendu ma moto, et l'ai transformée en jumelles géantes !

L'enduro ce n'est plus de mon âge, mon vieux squelette a assez pris de coups comme ça. Ma Xtrainer est vendue, celle de Véro est en vente aussi. pour les bosses ce sera définitivement le e VTT.

Pour les cratères et nébuleuses: les Lunt !

Ne me manque plus à recevoir que deux oculaires et la fourche BINOPTIC.
Déballage, prise en main.
Déballage, prise en main.Déballage, prise en main.
Déballage, prise en main.

Déballage, prise en main.

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Le Set Up:
Il se compose naturellement de la paire de jumelles mais aussi de:
  • Une paire d'oculaires "basiques" de 20mm livrés avec les juju. Ces oculaires ne sont pas pourris du tout, le seul défaut que je leur trouve à ce jour est l'absence d'un filetage pour des filtres. Sinon: positionnement aisé de l'oeil, champ large, image "crispy" à souhait. Nickel.
  • Une caisse de transport étanche et solide Geoptic Elephant avec ses blocs de mousse prédécoupée (en cubes à évider soi même. Le couteau éectrique à rostbeef est très utile pour ça !) 
  • Un jeu d'oculaires. Sur conseil des potes de WA, je suis parti sur une gamme BAADER Morphéus 76° en 14mm / 9mm et 4,5mm. Leur étroitesse et leur poids limité les rend parfaitement adaptés à l'usage en bino. A ce jour je n'ai essayé que les 14mm (j'attend, les autres): passées quelques difficultés à me positionner (réglage inter-pupilaire chatouilleux, mise au point fine) je ne leur vois pas de défauts. La vision est "piquée", les étoiles sont des points bien définis et leurs couleurs ressortent sur un fond neutre. J'en dirais plus après des essais plus poussés.
Ca c'est pour l'optique, mais une optique comme celle là.... ça ne se porte pas à bout de bras.

Après de longues hésitations, lectures diverses, mettant en balance les têtes video fluides, les montures Alt Az en "T", les pieds photos, les montures astro, voir une monture go to du type mini tower... je me suis fixé en fonction de MON cahier des charges:

  • Stabilité et fluidité
  • Utlisation intuitive
  • Utiisables en tous lieux et à tous moments
  • Mise en oeuvre rapide et simple

Mon choix c'st donc porté sur un pied Berlebach UNI 87c (pied bois de grande qualité) avec colonne cenrale (le pus grand débattement possible pour s'adapter selon la hauteur de l'objet observé). Ce modèle bénéficie de cliquets de réglage de l'écartement des jambes, d'un bol de 100mm avec niveau intégré et d'une colonne sur vis sans fin autoblocante donnant 39cm de débattement. L'ensemble déplié monte au plafond si on veut.

Et, pour rester dans la même gamme qualitative je monte dessus une fourche BINOPTIC, réputée parfaitement fluide et fournie par Markus avec toutes les pièces permettant de parfaitement centrer le poids des jumelles. Pas encore testée: je l'attend avec impatience !

Sur les premières photos, ci dessus, j'ai monté sur le Berlebach une vieille tête photo, bien frèle, voir un peu scabreuse pour supporter les binos pas équilibrées.... C'est avec ce bidouillage que la Lunt a eu ses:

 

Premières lumières.

Ci dessous le copier collé de mon mini CROA posté sur le fofo cette nuit. Je passe sous silence la première tenatative, la veille avec vent, éclairage du stade et chien du voisin qui hurle...

Ce soir, pas de vent ni de projecteurs de stade, un seeing assez moyen une grande stabilité, turbulence très faible. 
J'ai monté ma vieille rotule photo sur le Berlebach, c'est mieux, vraiment !!!

La Lune
Basse sur le ciel. Je suis obligé de rester dans la lumière des réverbères pour la dégager de l'arbre géant (mon noyer fou...).
Avec les 20mm d'origine (qui en effet ne sont pas mauvais, leur seul défaut: pas de filetage pour des filtres) la Lune est énorme, dans un champ énorme. L'image est d'une finesse redoutable, le contraste splendide.
Avec les 14mm, j'ai encore un peu de mal à placer mes yeux, mais au fur et à mesure, je m'y habitue
(léger appui des sourcils sur les oeilletons) mais les reliefs Lunaires sont incroyables. J'ai encore la Lune entière dans le champ mais les détails fourmillent. Les petits reliefs en fond de cratères sont comme des diamants et les plaines sableuses sont... sableuses et détaillées. C'est magnifique !


Je me détourne vers Mars, au 14mm c'est une boulette orangée que mon astigmatisme ne rend pas très définie. J'attend avec impatience les 9 et 4,5....
Je fais un lent panoramique et je perçois un petit amas, flou dans l'humidité du ciel, à cette faible élévation.

Alors je rentre la colonne, je la saisis dans le creux de la main, bras tendu vers le bas, et je chope l'ensemble pied + jumelles pour poser tout ça "à l'ombre du noyer" (et à l'ombre des trois seuls thuyas que j'ai laissés car ils forment un écran pour le plus haut des réverbères...).
Avec la colonne du Berlebach et les juju montées "à l'envers" sur la tête photo (sportif à manier) j'ai accès presque au zénit.


Ce soir je chope parfaitement la galaxie d'Andromède.  Le coeur de la galaxie est bien défini, le disque spiralé est à peine perceptible, dans la zone centrale. En vision décalée on sent le "volume général" se dessiner. La petite galaxie proche (la plus lumineuse des deux compagnes) permet de se situer. Sous mon ciel et par ce seing, une grande partie d'Andromède est noyée dans le fond de ciel, mais c'est une très belle vision.

Je renonce à M13, trop haut pour mes vertèbres et, surtout, les jumelles ne sont pas équilibrées sur la tête et... je ne suis pas haltérophile!

Alors je retourne sous Cassiopée:
Le double amas de Persée est absolument splendide. Sous l'une des deux étoiles centrales (celle de droite) de l'amas le plus haut je distingue parfaitement ce fin collier de perles formé d'étoiles de magnitude décroissantes. L'image est d'une finesse déconcertante !


Ce sera tout pour ce soir... je soigne ma crève et demain... boulot.

1ères impressions:

Les jumelles semblent juste fabuleuses mais les tests sont à poursuivre avec la fourche et les oculaires à courte focales.

Le pied Berlebach: c'est du béton, la colonne  semble ne pas induire de flexion, pour peu qu'on pense à serrer sa vis de blocage.

Les 39cm de débattement de la colonne: rien de trop.

Si on veut observer de l'horizon au zénith (comme hier Lune basse puis essai vers M13...) il faudra jouer encore de 10 à 15 cm. Donc: jouer sur la hauteur des pieds (mmm, pas cool la nuit avec le matos dessus), ou s'équiper d'un siège réglable, en pensant à l'encombrement du trépied.

Mais, dans le cas général, pour observer de 15 à 20° jusqu'a 60 à 70° d'élévation, c'est juste génial de pouvoir ajuster finement la hauteur des oculaires avec la colonne auto-blocante (pas de risque de tout faire tomber d'un coup...).

La caisse de transport géoptic "Mamouth": elle m'a semblé énormissime en la déballant. Là encore rien de trop pour protéger les lourdes jumelles.

Bien organisé on doi pouvoir y ranger aussi les 8 oculaires et les filtres. Quand j'aurais fini le travail sur la mousse, je pense maroufler tout ça avec un velours adhésif, c'est moins abrasif que la mousse et c'est étanche. Ce genre de mousse semble avoir une porosité ouverte, c'est à considrérer, inutile de stocker de l'humidité dans la valise.

Pour l'heure, j'y ai glissé un gros sachet de 40g de dessicant (gel de sicilice, on trouve ça sur internet pas cher du tout.

La caisse est étanche, munie de 4 fermoirs, avec possibilité de cadenas, et elle possède deux roulettes trolley qui peuvent s'avérer pratiques. Ce truc doit pouvoir prendre l'avion sans trop de risques (à part la perte ou le vol).

 

Bon... maintenant j'attend la suite avec impatience !

 

Alors je tue le temps en bricolant.

Support pour le red dot finder, ça c'est fait.

Bagues pour faciliter le serrage annulaire des PO (d'origine la bague est un peu fine et difficile à serrer): ça c'est fait.

Prochain 3D: supports filtres solaires.

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

14 octobre: avis de passage du facteur . Yipppiiii !

J'ai récupéré la fourche et les derniers oculaires à la poste.

La fourche est un truc énormissime ! Il va falloir lui dédier une valise pour le transport, mais les mouvements sont fluides et je n'ai plus la trouille de foutre les juju par terre! 

Un rapide essai de la gamme Morphéus, maintenant complète" montre en diurne une belle neutralité des couleurs et une luminosité qui semble encore belle sur le 4,5mm. Le prchain essai sur le ciel sera l'objet d'un nouvel article en forme de CROA. Mais, pour respecter les traditions maintenant bien établies... il faudra sans doute attendre quelques semaines, la météo vient de se boucher radicalement et les prévisions sont horribles !

Tout est normal !

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

 

Je laisse l'historique mais pour l'équilibrage, voyez plus bas dans l'article la solution qui va vraiment bien.

Allez ! Comme vous êtes sympa, je vous donne une petite combine pour parfaitement équilibrer les jumelles dans la fourche, sans prise de tête et avec des moyens... on ne peut plus simples !

https://youtu.be/RUprxhOctsE

 

Et comme les lecteurs de ce blog sont des privilégiés... ci dessous, une amélioration qui n'est pas dans la vidéo: string réglable.

 

 

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

EQUILIBRAGE: une version plus élaborée et plus aboutie ici: http://jmd-blogapart.over-blog.com/2017/03/equilibrage-des-big-binos-sur-fourche-binoptic.html

Principe et fabrication (mise à jour 10/2018):

Ce qui est gênant, d'origine c'est que près de l'horizontale les juju ont tendance à lever le nez, vers le zénith tendance à piquer vers le sol, entre deux ça va.

Remonter légèrement le centre de gravité (plaque alu 4 à 6mm intercalée à la base) améliore le truc mais c'est pas du 100%. En fait la répartition des masses n'est pas régulière (prismes sous l'axe moyen, poids de l'optique plus haut. Donc: ayant remplacé les BTR de fixation par des plus longues (fournies par M. Ludes) j'ai conservé celles d'origine dont le filetage correspond aux trous filetés de l'axe horizontal de la fourche. Imprimé deux pièces en PLA , l'une est une molette qui inclut la BTR et elle vient serrer l'autre contre le palier de la fourche. Ensuite voir l'image: une petite boite de conserve de petits poids, aux deux tiers remplie de plomb, un axe en acier pris dedans et inséré dans la pièce imprimée. Selon le poids des oculaires j'avance ou je recule la masselotte vers l'avant ou plus près de la verticale. Quand c'est bon je serre et là c'est parfait sur toute la course: on peut lâcher les freins ça ne bouge plus. J'ai fignolé la boite de conserve pour lui donner un aspect bien propre et hop!

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Ci dessous: tableau des oculaires / magnification

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Ce soir, test de "sortie rapide".

Météoblue prévoyait un bref créneau limpide, juste à la tombée de la nuit.

A l'apparition des premières étoiles, le ciel à l'ouest se couvre de nuages de basse couche, alors que le fond de ciel est bien propre.

C'est un peu lourd mais encore très faisable, je sors le pied équipé de la fourche, dépliage des pied, mise à niveau: 3 minutes tout compris.

Sortie de jumelles et des oculaires, installation des jumelles, réglage des freins: 4 minutes en prenant mon temps. 

Les nuages gagnent visiblement du terrain. Mars, assez bas me fait de l'oeil. Au 4,5mm c'est une boulette encore assez petite bien orangée. Trop basse sur un horizon assez turbulent elle n'offre aucun détail et l'image diffuse un peu. A ce grossissement les mouvements de suivi provoquent des vibrations qui cependant s'estompent très vite (2 secondes environ), mais le champ est immense et laisse le temps d'observer tranquillement sans avoir à y retoucher trop vite. Pour mars, même si je soupçonne qu'avec un seeing parfait et un temps très stable on pourrait discerner quelques ombres colorées à la surface, il faudrait sans doute tenter un grossissement supérieur. x 122 c'est encore juste!

Sur Jupiter ou Saturne que j'aimerais bien choper un de ces jours, ça risque d'être beaucoup plus spectaculaire car l'image est fine et que leur taille apparente est bien supérieure à notre jumelle orange.

Le Morphéus 4,5 semble très lumineux si je le compare à ce que j'ai connu avant (TS 5mm) !

Les nuages se referment doucement, je me promène avec le 14mm dans les étoiles qui deviennent plus nombreuses avec la nuit qui tombe vraiment.

Une goutte de pluie. Moins de 5 minutes plus tard, tout est à l'abri dans la maison.

Ce petit test montre une chose: c'est bien le set up idéal pour profiter de petits moments volés qui, chez moi, sont bien plus fréquents que les grandes et belles nuits claires et froides !

Le 4,5mm, sous un bon ciel, devrait donner de très belles visions sur de petits objets diffus mais lumineux et les grosses planètes, et les cratères Lunaires. Le 9mm sera très bien sur les amas petits à moyens. Le 14 en Lunaire: déjà testé c'est le pied, idem pour les grands amas ouverts. J'attends l'ES 24 qui devrait être parfait en très grand champ, avec une grande luminosité permettant d'utiliser les filtres en ciel urbain sans trop éteindre le ciel. A suivre.

J'ai pu tester la paire d'ES 24mm, sur la Lune, en plein jour en Baie de Somme:

l'image est absolument exceptionnelle avec ces oculaires, le contraste est splendide, les fins détails sont parfaitement rendus, un pur bonheur. Un couple de Belge curieux et sympa est resté scotché sur l'image de la Lune: ils découvraient et n'en revenaient pas ! La Lune sur le ciel bleu est toujours belle, elle est douce et ne fatigue pas l'oeil puisque sa luminosité est à peu près égale à celle du bleu du ciel, c'est une vision vraiment splendide !

J'ai tenté de grossir plus mais la turbulence de ce milieu de journée était vite intenable.

En terrestre, je pouvais lire l'enseigne des Tourelles au Crotoy, depuis la pointe du Hourdel, alors que par moment la turbulence (sable de marée basse chauffé par le soleil) faisait un effet dingue de verre cathédrale. Le moindre détail vestimentaire des promeneurs ou des rameurs à 300, 400m était distinct et clair, les couleurs sortent parfaitement neutres et les moustaches du phoque solitaire, qui pêchait dans le chenal, brillaient au soleil !

Pour mes Morphéus, avec les quels j'avais du mal à positionner les yeux, je me suis imprimé en PLA semi souple de petites bagues rehausse de bonnettes. Par essais successifs j'ai réglé le problème sur les 4,5 et les 9mm, pas encore testé sur les 14mm, je n'ai plus de filament ...

Là je suis en train de me bricoler un système de fixation pour un bras qui me permettra de pointer les jumelles sans toucher l'instrument: j'éviterais les petites vibrations dues au fait que les jumelles sont fixées à la fourche par l'intermédiaire d'une colonnette centrale.

Il me restera à me bricoler les filtres solaires, bricolage en vue encore....

 

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Je profite d'avoir fait une poignée pour fixer un petit contrepoids fixe sur son prolongement vers l'avant, pour un équilibre sans freins à 15° d'élévation. (voir rubrique équilibrage, plus haut dans l'article)...

La visée et le suivi sont bien facilités par la poignée. Elle manquait de rigidité, j'ai inséré dedans un tube carbone, léger et solide.

 

Ci dessous:

petite platine additionnelle en alu de 4mm qui rehausse légèrement les jumelles et améliore nettement l'équilibrage (l'aimable Mark m'envoie prochainement les vis ad-hoc). 

et aussi, réorganisation complète de la (devenue les) mallette(s) une avec les paires pour la bino, l'autre avec le matos spécifique photo pour la lulu.

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Après quelques péripéties qui ont imposé un retour de jumelles en Allemagne (faut pas laisser des gamins tourner autour du matos...), bref, derniers bricolages, en atendant le soleil est les étoiles qui, décidément n'aiment pas ma Picardie Maritime !

 

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Filtres solaires:

Ce serait dommage de ne pas profiter des possibilités de ces Lunt pour observer le soleil.

Une feuille A4 de BAADER Astrosolar "VISUEL"

Supports imprimés en Polyflex avec la forme qui va bien pour se clipper sur les jumelles (ça tient nickel, pas de risques sauf à surveiller aux premiers essais, si l'échauffement déformait le truc).

Trouvé chez Monop une boite plastique "faite pour".

Encastrement dans la mousse de la caisse des juju de la paire d'oculaire d'origine + les filtres solaires et les vis de serrage sur la fourche.

On attend le beau temps !

Depuis des mois j'ai pas eu beaucoup d'occasions de sortir les jumelles.

Mais la semaine dernière dans l'Ubaye, je les avais alors que la Lune couvrait bien entendu le paysage de sa clarté. Pas vu grand chose dans le ciel profond (aperçu M27 et quelques tachouilles...).

Alors: la Lune prise avec le zoom sony 200mm puis avec le téléphone sur l'oculaire des jumelles.

 

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?
Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Petit croquis hier, 25 02 2018, sous la pleine Lune en site urbain et par moins 4°C.

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Un retour avec un peu de recul:

J'ai parfois du mal à fusionner les images des deux yeux, c'est très lié à mon état de fatigue et mon astigmatisme... pas bon de vieillir? Je n'utilise donc pas ou très peu les 4.5mm qui sont une erreur à l'achat puisqu'il dépassent allègrement,  en grossissement, la collimation faite par Wellenform... j'aurais du prendre une paire de 5mm, voir de 6mm, pour tenir compte de ma vision binoculaire assez moyenne et changeante. Par contre avec le reste de la gamme c'est toujours un bonheur, rare ici du fait de la météo pourrie qui est la règle.

Sous un bon ciel  au 14mm j'en vois autant que dans mon Strock (250mm) car à cette focale pas d'effort à faire pour garder une image unique, ni pour adopter la vision décalée + le grand confort (avec la colonne réglable) d'être dans une position bien symétrique et reposante. Du coup on a vraiment le temps de détailler.

Sur les nébuleuses, l'usage de filtres apporte un plus sous ciel urbain (UHC, voir Oiii, voir Ha d'un côté, Oiii de l'autre, ça donne un "relief" étonnant!) ), la luminosité est suffisante pour que ça n'éteigne pas la lumière.

J'adore la neutralité des couleurs et le piqué de l'image, sur la Lune l'impression de survol est saisissante et la fourche binoptic est parfaite, surtout après un bon équilibrage des masses qui permet de garder les freins libres ou presque.

Près du zénith des 90° seraient bien sur mieux mais... seraient moins bien pour le Sagittaire en été... et, si j'ai un conseil essentiel à donner  pour l'utilisation de ces jumelles c'est : choisir un pied solide, avec une grosse colonne réglable de bonne hauteur, c'est ce qui fait la différence entre observer confortablement en prenant son temps ou se lasser au bout de 5 minutes!

 

Jumelles géantes - Lunt 100mm apo 45° - Un hublot sur le cosmos ?

Eté 2019.

En bricolant le van, cherchant une place pour ranger les produits frais (légumes, fruits), je me suis démerdé un place parfaite pour embarquer les jumelles en plus de tout le reste (set up photo complet et autres babioles...)!

Bien m'en a pris:

Météo capricieuse en juillet, je n'ai pas pris une seule photo, y compris au Margériaz entre les orages...!

Par contre j'ai pu sortir les juju à plusieurs reprises et profiter de coins de ciel noir en Corse, puis aux Estivales ou elles ont fait "TDA" en veux tu en voila (TDA= télescope des autres). Beaucoup ont été surpris par ce qu'elles donnent à voir en comparaison d'autres instruments.

Belles observations du ciel du sud, des amas bien entendu mais aussi M17 et autres nébuleuses qui livrent déjà beaucoup de détails, M31 magnifique, ou le couple Bode's / Cigare, et plein d'autres beautés.

Y'a pas à dire mais cet instrument prend tout son intérêt sous un ciel propre et sans la gène de l'éclairage urbain, rien à voir avec mon jardin ou je ne les sort plus très souvent (les jours de panne du réseau d'éclairage urbain).

Les jumelles ont sauvé mes "vacances astro" cette année, je ne partirais plus sans !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

laurent 16/11/2017 16:05

J ai également différentes jumelles de grandes dimension. Il devrait être obligatoire pour les débutants en astronomie de regarder le ciel avec des jumelles. J ai commencé avec des 22X60 : quel plaisir !!! rien à voir avec un 114/900 dont je tairai la marque.... on se crève les yeux... En ce qui concerne Markus à votre place je me méfierais un peu.... Cordialement

jmd-blogapart 27/11/2018 21:01

Et j'ajoute à l'usage que les oculaires de base sur ces jumelles ont en fait les 13mm! Mes Morpheus sont parfaits mais on dit que les Docter 12.5 sortent de ces tubes des images à tomber sur le cul... mais..: sont chers les bestiaux!

jmd-blogapart 18/11/2017 09:19

Salut Laurent. Concernant ces jumelles: c'est vraiment magnifique et confortable de se promener en grand champ dans le ciel. Une fois bidouillé l'équilibrage de la monture c'est vraiment agréable. Après, et même si je sais que c'est un point fort de jujus de cette qualité, les très forts grossissements sont modérément exploitables: je souffre pour ma part d'un important astigmatisme et, d'un jour à l'autre fonction de la fatigue, j'ai plus ou moins de mal à utiliser les 4,5mm. Par ailleurs, à ces grossissements, et même sur un ensemble parfaitement fluide et équilibré, le suivi devient vite scabreux. J'utilise essentiellement les 24mm et les 9mm. Les 4,5 sont à garder pour des jours sans turbulence et ou l'on se sent particulièrement zen !
Concernant Markus: jusque là rien à lui reprocher.